Publié le 10.03.17

La Frenchtech au secours des petits commerçants

Nul doute que le numérique n’a plus rien de nouveau pour les grands acteurs du commerce et de la distribution. Mais qu’en est-il pour notre notre primeur, notre caviste, notre boucher ou notre fromager ? Les petits commerçants ont-ils les moyens de faire face aux mastodontes du commerce en ligne ? La transition numérique du commerce de proximité prend du retard mais les initiatives se multiplient pour lui porter secours.

Aujourd’hui, seul un commerce de proximité sur deux a développé sa présence en ligne alors que plus de la moitié des acheteurs en magasin vont d’abord sur Internet pour se renseigner sur leur achat. C’est ce que nous apprend une enquête réalisée par la CCI Paris Ile-de-France auprès de plus de 2000 commerçants franciliens de proximité. Mais quelles sont les causes de ces freins ? Quel regard le petit commerçant pose-t-il sur le numérique ?

Encore de nombreux freins dans le passage au numérique par les commerçants

La moitié des commerçants interrogés souligne un investissement financier et humain trop lourd pour une trop faible rentabilité. Pour d’autres, les freins sont davantage liés à un manque d’intérêt pour la vente en ligne (48%) ou à une méconnaissance des outils numériques (35%). Autre enseignement de cette enquête, parmi les commerçants ayant développé leur présence en ligne, 68% se contentent d’un site vitrine quand seuls 28% ont un site marchand. Ils sont moins de la moitié à actualiser leurs informations au moins une fois par mois.

Encore trop peu de petits commerçants perçoivent les outils du numérique comme des leviers de vente et de fidélisation. Or la question ne fait plus débat chez le consommateur et la concurrence des services de livraison à domicile devient de plus en plus redoutable, à l’image du service Prime Now d’Amazon qui propose la livraison de milliers de produits du quotidien en 1 heure.

Un besoin d’accompagnement pour saisir toutes les opportunités du digital

En septembre dernier, la CCI ouvrait les portes de « Connect street », un événement dédié à la digitalisation des commerces de proximité. Une journée dans un décor de rues connectées sur 1000m2 offrant aux commerçants et aux fédérations présentes une immersion grandeur nature à travers 6 modules de visites et 100 démonstrations. De nombreuses solutions concrètes ont ainsi pu être mises en lumière pour leur faire prendre conscience de toutes les opportunités que le numérique peut apporter au commerce de proximité.

Nous voulons permettre aux commerçants de découvrir de nouveaux usages et de trouver des solutions faciles à mettre en oeuvre pour améliorer leur visibilité et augmenter leur chiffre d’affaires ”

Céline Garinot-Yalnizian, chargée de coordination commerce et tourisme, CCI Paris Ile-de-France

De la création de leur site internet à la simplification des paiements, en passant par l’archivage automatique des factures, l’animation de la consommation en centre-ville, le développement des ventes ou encore la fidélisation de leur clientèle, les commerçants ont pu découvrir des outils numériques essentiels à leur développement.

Cliquez ici pour voir toutes les solutions proposées lors du Connect Street

Des acteurs qui rendent le numérique accessible à tous les commerçants

Sensibiliser les artisans indépendants à l’usage du numérique, c’est aussi l’objectif du Living Lab CoSto, un programme lancé par la Semaest à destination de 800 commerçants et artisans parisiens. Pour sa deuxième édition en 2016, le programme a sélectionné 4 startups issues de la French Tech qui ont proposé aux 800 commerçants du réseau d’expérimenter gratuitement leurs services.

Next2U proposait par exemple sa solution basée sur des balises (beacon) installées sur les devantures de boutiques, leur permettant d’envoyer des promotions aux détenteurs de l’application. Autre startup sélectionnée, Heoh et son arrondi solidaire : une solution permettant aux commerçants de collecter un don de quelques centimes lors du passage en caisse de ses clients.

Et les initiatives de ce type se développent aussi à l’échelle nationale. Lancée par 4 entreprises bretonnes spécialistes du marketing et du e-commerce, “La Tournée des Commerces” participe à l’évangélisation du numérique dans les plus grandes villes françaises. Leur objectif ? “Réconcilier commerces de proximité avec Internet, et accompagner les commerçants dans une transition digitale, où beaucoup d’entre eux se cherchent encore et hésitent entre le physique et le numérique.” Prochaine étape le jeudi 30 mars prochain à Lyon pour la 3ème édition du programme où des conférences, ateliers et rendez-vous individuels seront proposés aux commerçants de la région pour les aider à prendre le virage du numérique.

La Frenchtech n’a pas dit son dernier mot

Pour le commerce de proximité, la digitalisation des habitudes de consommation représente certes une menace sous de nombreux aspects, mais pas seulement : des startups émergentes misent justement sur cette rencontre entre physique et digital pour développer leur activité.

C’est notamment le cas d’Epicery, une startup de food delivery qui propose à ses utilisateurs de se faire livrer des produits frais des commerces de bouche indépendants présents autour d’eux. Fonctionnant comme une marketplace, les utilisateurs commandent directement via la plateforme online et peuvent choisir de se faire livrer dans l’heure comme dans les trois jours à venir.

Né du même constat du retard important des petites structures sur les questions numériques, l’application Appsnet est un outil très complet conçu pour optimiser la visibilité des commerçants et dynamiser leur relation client. Carte de fidélité dématérialisée, accès aux promotions, avis des consommateurs… l’application propose de nombreux services en marque blanche à destination du commerce local.

Et si le numérique était en fait l’arme ultime de survie des petits commerçants ?

Envies de ville : des solutions pour nos territoires

Envies de ville, plateforme de solutions pour nos territoires, propose aux collectivités et à tous les acteurs de la ville des réponses concrètes et inspirantes, à la fois durables, responsables et à l’écoute de l’ensemble des citoyens. Chaque semaine, Envies de ville donne la parole à des experts, rencontre des élus et décideurs du territoire autour des enjeux clés liés à l’aménagement et à l’avenir de la ville, afin d’offrir des solutions à tous ceux qui “font” l’espace urbain : décideurs politiques, urbanistes, étudiant, citoyens…