Publié le 25.04.17

LiFi : et si la ville se connectait à Internet par la lumière ?

Un successeur du WiFi ? Un complément idéal ? Le LiFi, technologie permettant d’accéder à internet haut débit par la lumière, pourrait bien s’imposer rapidement au sein des entreprises et des lieux publics. Lucibel, qui lançait cette nouvelle technologie il y a quelques mois pour la première fois à l’échelle industrielle, vient d’annoncer une augmentation de capital de 4,4 millions d’euros pour accélérer ses investissements. Quels sont les avantages de cette nouvelle solution ? Quelles applications pour la ville de demain ? Éclairage sur cette révolution lumineuse.

Du morse à très haute fréquence

Contrairement au Wi-Fi, qui utilise les ondes radio, le LiFi est une technologie qui permet de transmettre des données par les ondes lumineuses des ampoules LED. Une méthode pouvant rappeler le langage Morse, utilisé par les marins pour communiquer à distance en mer. Le LiFi fonctionne comme du morse à très haute fréquence : les ampoules LED s’allument et s’éteignent plusieurs millions de fois par seconde, sans que cela ne soit visible à l’oeil nu. Tous les fichiers numériques étant binaires, c’est à dire composés d’une succession de 0 et de 1, il sera possible de les envoyer par le biais de la lumière en les traduisant en signaux lumineux. La lampe allumée correspondra alors à un 1 et la lampe éteinte à un 0.

L’échange de données entre le luminaire et l’ordinateur se fait aujourd’hui grâce à une clé USB LiFi, dont la taille ne cesse de se réduire (elle a déjà été divisée par 5 depuis le premier prototype de Lucibel en juin 2015). À terme, il est même possible que cette clé disparaisse car ordinateurs, smartphones et tablettes pourraient prochainement contenir nativement cette technologie sous la forme de capteurs intégrés.

Deux avantages clés : santé & sécurité

Le LiFi présente de nombreux avantages. Tout d’abord, en terme de performance : son débit serait dix fois plus rapide qu’une connexion WiFi, pouvant atteindre jusqu’à 42 Mbps par seconde. Il apporte aussi une solution au problème de saturation des réseaux WiFi, sa bande passante étant 10 000 fois plus large, ce qui permet de maintenir un niveau de couverture optimal malgré un nombre important d’utilisateurs.

Autre avantage, le LiFi ne présenterait pas de risque pour la santé. Il va donc permettre de proposer un accès sans fil à Internet dans des lieux où c’était jusqu’à lors impossible. Dans les hôpitaux par exemple, où le WiFi est proscrit à cause des interférences qu’il peut provoquer, ou encore dans les crèches et chez les personnes électrosensibles, où ce dernier peut également être nuisible.

Question sécurité, le LiFi peut aussi protéger davantage les communications, facilement détournables via le réseau WiFi. En effet, les informations ne pouvant être captées que sur le trajet de l’onde lumineuse, seuls les ordinateurs connectés sur les mêmes ampoules utilisent la même connexion.

Les infrastructures de la ville de demain devront être équipées des technologies de communication les plus appropriées comme celle du LiFi pour répondre à ce besoin de connectivité en intérieur comme en extérieur ”

Edouard Lebrun, Directeur Général Délégué de Lucibel

Pour les smart cities, les applications de ce nouveau protocole sont innombrables, y compris pour le grand public. Dans les secteurs du transport, de l’énergie, de la distribution, de la banque ou encore de la santé, de nouveaux usages innovants pourraient émerger dans les années à venir. Et avec la croissance fulgurante de l’internet des objets, c’est un véritable réseau de communication urbain intelligent qui pourrait voir le jour. Imaginez par exemple qu’on puisse éclairer les rames de métro en LiFi, fournir des informations contextuelles aux habitants d’un quartier ou encore transformer chaque poteau d’éclairage public en borne internet. En équipant 77 lampadaires dans son nouvel écoquartier Camille-Claudel, la ville de Palaiseau a par exemple pu créer son propre réseau urbain pour offrir un accès internet à tous les habitants et pour leur diffuser des informations autour des services de la ville.

Les nouvelles mobilités s’y intéressent aussi de près. Le LiFi serait par exemple un bon moyen d’assurer la communication entre plusieurs véhicules autonomes, mais aussi avec l’équipement urbain et les piétons. Des expérimentations ont aussi lieu dans des musées, pour permettre aux visiteurs d’obtenir des informations sur une oeuvre précise et dans des centres commerciaux, pour l’envoi d’offres promotionnelles hyper ciblées.

À horizon 2020, le marché du “Smart Lighting” pourrait atteindre 8,14 milliards de dollars d’après une étude de Markets&Markets. Cette innovation française, dont les usages restent encore à inventer, semble donc promis à un bel avenir.

Depuis 2016, Nexity et Lucibel sont partenaires pour promouvoir le LiFi côte à côte et accélérer le développement de solutions LED en lien avec les besoins du marché de l’immobilier et les attentes des résidents. Nexity a par ailleurs déjà installé une série de luminaires Lucibel LiFi dans son siège parisien. Cette technologie équipe plusieurs salles de réunions, et est déjà proposée aux clients Nexity.

Sources : Lucibel, Numerama, Le Monde, L’Express, RFI, BFM Business

Envies de ville : des solutions pour nos territoires

Envies de ville, plateforme de solutions pour nos territoires, propose aux collectivités et à tous les acteurs de la ville des réponses concrètes et inspirantes, à la fois durables, responsables et à l’écoute de l’ensemble des citoyens. Chaque semaine, Envies de ville donne la parole à des experts, rencontre des élus et décideurs du territoire autour des enjeux clés liés à l’aménagement et à l’avenir de la ville, afin d’offrir des solutions à tous ceux qui “font” l’espace urbain : décideurs politiques, urbanistes, étudiant, citoyens…