Publié le 10.09.19

Le bois, le nouveau béton ?

À l’heure où la construction bas carbone a le vent en poupe, boostée par l’urgence de la réduction des gaz à effet de serre, les promoteurs rivalisent d’initiatives pour proposer des solutions innovantes dans la construction bois. Preuve en est avec le classement bas carbone du prix BBCA dévoilé mardi 10 septembre : le top 10 des promoteurs immobiliers français (qui se base sur le nombre de labels appliqués aux opérations), place Nexity, groupe pionnier dans la réalisation d’opérations bois avec 84 000 m² livrés depuis 10 ans et 23% des surfaces tertiaires livrées en 2018 conçues en bois, sur la première marche du podium, avec ses filiales Ywood et Terreneo. Suivent Woodeum-WO2, et Bouygues Immobilier. Dans les process de productions bas carbone, l’avenir se joue-t-il dans le bois ?

Les bénéfices du bois dans la construction pour l’usager et la collectivité

Si le logement individuel bois a le vent en poupe, le logement collectif n’est pas en reste. A force de recherche et de mise en avant de la solidité et des qualités isolantes et renouvelables du bois, l’idée a fait son chemin pour construire de plus en plus haut, que ce soit en termes de logement individuel, collectif, ou pour des extensions d’habitation. Et dans tous les cas, le système d’ossature bois reste la technique la plus utilisée.

Des avantages pour l’environnement et pour les usagers

Dans un logement en bois, l’air est plus sain puisqu’il permet de le ventiler naturellement. Pour autant, tous les bois ne se valent pas à ce niveau. Les essences durables – rendant le projet d’autant plus écologique – sont les plus à même de créer un air respirable, comme le Douglas et l’épicéa du Nord.

Les avantages techniques du bois

Le bois représente un avantage certain dans l’isolation par rapport à l’ensemble des matériaux, que ce soit le béton, la brique ou l’acier. Les constructeurs les combinent à d’autres isolants thermiques pour une isolation optimale. Les coûts en chauffage sont ainsi bien moins élevés que pour un bâtiment traditionnel. Par ailleurs, hygrorégulateur naturel, le bois permet une stabilité du taux d’humidité dans les pièces. Il absorbe l’excès d’hygrométrie dans l’air et parvient à l’augmenter lorsque le temps est sec.

Le marché de la construction bois en France

Rapide à concevoir, et à livrer le bois présente de nombreux avantages. Le marché se porte bien et bénéficie de l’intérêt pour les matériaux de construction bas carbone à l’heure de la recherche de la réduction des gaz à effet de serre.

Des projets d’immeubles en bois en plein boom

Si le marché du bois a connu une période difficile en 2014, à peine deux ans plus tard, les commandes sont reparties à la hausse. Selon la dernière Enquête nationale de la construction bois parue en juin 2019, la construction en bois de logements collectifs en 2018 a augmenté de 19,4%. Les extensions et surélévations ont quant à elles augmenté de 9,1%.

Dans des grandes villes, comme Bordeaux ou Strasbourg, ou dans des villes moyennes, le bois trouve sa place dans de nombreux projets immobiliers de grande envergure, et ce historiquement. Déjà, en 2013, le bâtiment Ywood Les Docks Libres s’élevait dans le quartier des Docks à Marseille, alors en pleine réhabilitation. Il s’agit alors du plus grand immeuble de bureaux en bois de France, avec des panneaux de bois massif pour le plancher et les murs porteurs. Statut qui lui sera volé en 2020 par Nice Palazzo Meridia, bâtiment tertiaire dans l’EPA Plaine du Var, en périphérie de Nice.

Nice Palazzo Meridia

Et la course à la production bas carbone se poursuit, les promoteurs se fixant, au-delà des objectifs des plans climats, de pousser leurs performances énergétiques plus loin. Que ce soit par l’obtention de labels ayant trait à la consommation énergétique, de la conception à l’exploitation du bâtiment, mais également dans le recours aux matériaux bas carbone, dont le bois est l’illustration la plus populaire. Ainsi, Nexity, promoteur sur le podium du classement BBCA, s’est fixé l’objectif de livrer 33% de ses opérations de bureaux en bois d’ici 2030. Côté logement, la plateforme de services à l’immobilier prévoit de doubler sa production de logements bois d’ici 2020. Un effort porté sur le bois qui vise à répondre, notamment, à des objectifs de réductions des GES à l’horizon 2020-2030, de 30% par logement livré et de 21% par m² de surface de plancher du bureaux livrés.

Construction Ywood – Marseille Les Docks Libres

Les chiffres de la construction bois en France

En 2018, 10 700 logements collectifs en bois ont vu le jour, soit presque 2000 de plus qu’en 2016, au moment où le marché commençait à bien se porter. Ces constructions regroupent à la fois celles qui sont majoritairement en bois, et celles qui mêlent le bois et le métal, le bois et le béton.

Selon les résultats de l’Enquête nationale de la construction bois, c’est la région Nouvelle-Aquitaine qui est la plus en pointe sur ce sujet. Elle détient à elle seule 19 % du parc de logements collectifs en bois de France, soit 2050 immeubles en 2018. L’Île-de-France arrive juste derrière, avec 2020 logements, et sur la troisième marche du podium se trouve la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 1745.

Pour les maisons individuelles, le marché est à la hausse lui aussi, porté par les avantages écologiques et économiques du bois. 14 955 maisons en bois (secteur groupé et secteur diffus confondus) ont ainsi été livrées en 2018.

Les entreprises présentes sur le marché du bois

La région Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté, où le bois est une tradition séculaire, ainsi que l’Auvergne-Rhône-Alpes se partagent une très grande partie du gâteau. De son côté, la région Île-de-France n’est pas en reste avec une progression importante au fil des années, grâce à des entreprises présentes sur place ou venues d’autres régions.

Top 10 des promoteurs immobiliers bas carbone français* : 

1. NEXITY (12 opérations)
2. WOODEUM-WO2 (11 opérations)
3. BOUYGUES (5 opérations)
4. BNP PARIBAS REAL ESTATE
5. CREDIT AGRICOLE IMMOBILIER
6. ICADE
7. REI HABITAT
8. EIFFAGE IMMOBILIER
9. GECINA
10. VINCI

D’une manière générale, le bois n’est plus un matériau utilisé seulement pour les maisons individuelles. Il a véritablement accaparé une part du marché de la construction. Certes, elle est encore petite dans le domaine de la construction collective (4,3% en 2018, contre 4% en 2016), mais elle progresse, tout comme dans le logement individuel (9,4 %, contre 8,7% en 2016). Poussé par ses avantages écologiques, économiques et de bien-être, il y a fort à parier que le bois a de beaux jours devant lui dans le marché de la construction neuve.

 

*source : Source : BBCA – Top 10 des promoteurs immobiliers bas carbone français – Septembre 2019