Publié le 06.07.19

Olivier Klein, président de l’ANRU : “Il était urgent d’agir pour les territoires”

Alors que le gouvernement vient de tirer un bilan d’étape du NPRU (nouveau programme de renouvellement urbain), Olivier Klein, président de l’ANRU et maire de Clichy-sous-bois, nous parle des conséquences concrètes de l’ANRU II sur le terrain, et notamment dans sa ville, emblème de la rénovation urbaine. Quels sont les bénéfices du doublement du budget de l’ANRU, quel rôle pour les acteurs sociaux mais aussi des acteurs privés dans le domaine de l’aménagement ?

 

Lancé en 2014, le nouveau programme national de renouvellement urbain a 5 ans. Quel bilan d’étape peut-on en tirer aujourd’hui ?

Voici un an que le Président de la République a annoncé un changement de méthode en ce qui concerne la politique de la ville. Quelles en sont les traductions sur le terrain ?

Pourquoi faut-il un maire à la tête de l’ANRU ?

À Clichy-sous-Bois plus précisément, comment la rénovation urbaine a-t-elle changé la ville ?

Quelle place occupent selon vous les acteurs privés dans la politique de la ville et la mobilisation vous semble-t-elle à la hauteur des enjeux ?